Les années 50

Galliera UNE copie

Affiche

 

Il y a près de 70 ans, en 1947, Christian Dior faisait scandale en remontant l’ourlet des jupes à 40 cm du sol.  Avec des épaules et des hanches arrondies, des robes décolletées, une taille très fine et des jupes corolle, les femmes sont chics et féminines. C’est la ligne « sablier » qui côtoie la ligne « tonneau » de Givenchy et la ligne « H » de Chanel. Tout cela très bien présenté au début de l’exposition par la « garde-robe de jour » aux coupes irréprochables qui forcent l’admiration.

S’en suivent les tenues de soirées et les robes de cocktail aux drapées millimétrés et aux broderies exquises (drapé en velours changeant de Mme grès ou bustier brodé de coquilles de nacre de Jacques Fath, entre autres), sans oublier les indispensables accessoires: chapeau, sac, gants et souliers. C’est splendide. 

Dans le même temps, les magazines féminins sont de formidables relais des collections des couturiers et certains d’entre eux offrent des patrons qui permettent à toutes les femmes qui cousent de s’approprier les tendances de la mode. Et  quelques grands couturiers, afin de satisfaire les clientes qui n’ont pas le privilège de fréquenter leurs salons, produisent déjà des lignes « bis » avec des vêtements plus simples et moins chers : robes de page, bikini, corsaire et chemisier.

La révolution du prêt à porter est en marche.Hermes jaune

Une surprise, cette robe de 1952 d’Hermès, tellement actuelle ! Toute simple, en popeline jaune, dont le col chemisier, les poches plaquées et les boutons noirs sont peints en trompe-l’œil. 

 

Les Années 50, LA MODE EN FRANCE, 1947 – 1957

Palais Galliera, 10 ave Pierre 1er de Serbie, 75116 Paris

www.palais gallliera.paris.fr

Jusqu’au 2 novembre 2014, fermé le lundi

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

No Comments

Leave A Reply