Posts Tagged "Ballets russes"

Bakst, des Ballets russes à la Haute Couture

fashionmicmac-Bakst Palais Garnier UNE

fashionmicmac-Bakst Affiche

 

Peintre russe, Léon Bakst a très tôt créé décors et costumes pour le théâtre de Saint Pétersbourg, puis pour les Ballets russes dirigés par Serge Diaghilev.

En 1909, il accompagne la troupe à Paris où les ballets présentés remportent un formidable succès. Dans le cadre du cent cinquantième anniversaire de la naissance de Bakst, l’Opéra de Paris et la Bnf ont monté une splendide exposition.fashionmicmac-Bakst Décor

 

fashionmicmac-Bakst costumes

 

 

 

 

 

 

Ce sont essentiellement des dessins et peintures (crayon, gouache et aquarelle) que nous pouvons admirer, accompagnés de photographies d’époque et de quelques costumes. Une explosion de couleurs, un trait précis et sûr, une imagination extraordinaire et des inspirations très variées concourent à des décors de scène et des personnages féériques et flamboyants.

fashionmicmac-Bakst Chapeaux

 

 

 

La sensualité des costumes orientaux, la richesse de leurs broderies, séduisent les parisiennes et tout naturellement, le costumier de théâtre devient dessinateur de mode, pour Paquin mais aussi pour quelques femmes du monde.

Touche à tout, Bakst crée également des affiches et des ensembles décoratifs.fashionmicmac-Bakst Robes

Comme Poiret en son temps, nos grands couturiers se sont inspirés de l’œuvre de l’artiste, Yves Saint Laurent, John Galliano pour Dior ou encore Karl Lagerfeld pour Chloé, et l’exposition se termine par la projection leurs défilés de Haute Couture.

 

 

Il n’y a pas d’entrée exclusive pour cette exposition temporaire. Si vous ne connaissez pas le Palais Garnier, profitez-en pour le visiter, admirer le plafond peint par Chagall et parcourir ses différentes galeries. Sinon, montez et traversez sa merveilleuse bibliothèque pour atteindre les pièces où se tient l’exposition.

Bakst, des Ballets russes à la Haute Couture,

Palais Garnier, 75002 Paris (entrée à l’angle de la rue Auber et et de la rue Scribe)

www.operadeparis.fr

Jusqu’au 5 mars 2017, tous les jours de 10 h à 16 h 30